novembre 2016amis ‘’les piednovembreGodaddy hosting serverGodaddy upgrade hostingHosted vpszahorépartieWindows vps hosting reviews
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Home / Actualités / Côte d’Ivoire: Risque de famine dans le pays. 
IMG_20160214_113502

Côte d’Ivoire: Risque de famine dans le pays. 

Quand la famine semble frapper aux portes du pays. On se demande bien ce qui nous réserve le futur. Tellement, la situation alimentaire en Côte d’Ivoire montre un visage anxieux.

Oui, il suffit seulement de faire un tour d’horizons dans les villes de productions de vivriers pour comprendre que le mal est presque profond. En effet, dans ces zones à fortes productions vivrières les précipitations se font rares. Très rares d’ailleurs. Pour ce qui est de certains légumes comme la tomate et le piment (ce que nous savons),  les paysans ont eu l’idée ingénieuses de produire à contre saison. Et ce grâce à la technique israélienne  hors sol. Mais qu’est qu’il en est du riz ? Principal aliment de base des ivoiriens (bété ou non), le riz est consommé par tous. Le constat est inquiétant à ce niveau, les rivières et autres sources d’eaux dont dispose le pays sont pratiquement entrain de tarir ou ont baissé de niveau. Tout cela est dû au fait qu’il ne pleut pas. Ou du moins, les précipitations se font rares.  Si la vie est difficile en Abidjan (ville référentielle) dans nos villes de l’intérieur, c’est quasiment la misère et la famine.

Comme en 1997 …

IMG_20160214_113502
La pluie se fait rare. Et il est urgent de penser à des actions palliatives …

Comme en 1997, notre pays a connu une grande crise alimentaire qui a secoué plusieurs zones de production de vivriers. A telle enseigne que les paysans étaient approvisionnés en vivres par les habitants de la ville. C’était difficile nous a raconté O.B et A N témoins de ce triste scénario « les parents s’en souviennent comme si c’était hier. On vendait en ce temps-là trois gombos à 100 frs. Ça crée plusieurs maladies telles que le béribéri et autres liées à la mauvaise alimentation de nos parents » ont-ils expliqué.

Voyant les choses se présenter comme telle ou annoncer le scenario de 1997, les ivoiriens dans leur grande majorité flippent, rien qu’à penser à cette situation qui pourrait arriver à tous azimuts. Le changement climatique ou en d’autres termes le réchauffement de la terre est en partie responsable de cet état de fait. Il faut donc penser à des solutions alternatives. La solution ou les techniques agricoles israéliennes.

‘’Les amis d’Israël’’ à pied d’œuvre …  

‘’Les amis d’Israël’’, une ONG est à pied d’œuvre pour que cela soit. En effet, en partenariat avec ‘’ECO Solutions’’, une structure israélienne experte en techniques agricoles adaptées aux aléas climatiques, cette ONG a organisé une série de séminaires dans le courant du mois de février 2016. Ce samedi 27, le Pasteur Yao et son hôte, l’expert israélien ont conduit l’auditoire sur les réalités et besoins de l’agriculture israélienne « Israël, un pays qui est pratiquement désertique arrive à produire plusieurs tonnes sur de petits espaces avec la technique des gouttes à gouttes et du hors sol. En ce qui nous concerne, nous avons de grands espaces ; alors, si nous nous accaparons de leur techniques et expériences en la matière, c’est sûr que beaucoup de choses vont bouger au niveau agricole sous les tropiques » a expliqué le pasteur Yao, président de l’ONG ‘’les amis d’Israël’’.

La famine semble toquer aussi fortement aux portes de la Côte d’Ivoire. Un pays, qui tire la plus grande partie de son PIB de sa production agricole. Ne dit-on pas que « l’économie de ce pays repose sur l’agriculture » moteur d’une croissance économique à deux chiffres.

On peut dire aussi que la tranquillité de ce pays repose sur sa sécurité alimentaire. Que ceux qui ont oreilles entendent.

Landry Zahoré

 

 

 

Landry ZAHORÉ

Derniers articles de Landry ZAHORÉ (les voir tous)

Landry ZAHORÉ
Merci ICT4Dev pour le projet lorbouor qui fait du bien à plus d'une personne.

About Landry ZAHORÉ

Check Also

Réduction-des-forêts-ivoiriennes-lorbouor

Voici les causes de la réduction des forêts ivoiriennes !

Les forêts ivoiriennes ne se portent pas bien. Avec près de 16 millions d’hectares de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *